Tout savoir sur les outils de travail sur le Self, la présence à soi et la compassion

18 novembre 2021
j

Auteur: Blog iepra

À l’heure actuelle, la pleine conscience et le mindfulness ont le vent en poupe. Parmi les outils les plus connus, le Self et la compassion se démarquent des autres. Le Self, ou le retour à soi, se définit comme un état intérieur nous incitant à être sereins et calmes. Quant à la compassion, c’est un concept d’amour inconditionnel. Actuellement, ces thématiques importent beaucoup, car nous constatons de plus en plus l’éloignement progressif de ces ressources naturelles de notre éducation et de notre vie. Elles sont dorénavant « tendance », mais également essentielles à chacun d’entre nous.

Alors, à qui s’adressent ces méthodes ? Quels sont les avantages liés à leur utilisation ? Combien de temps faut-il pour en ressentir les bénéfices ? Comment les utiliser dans la gestion de conflit ?

À qui s’adressent ces techniques de compassion et le travail sur le Self ?

Le travail sur le Self, la compassion, et la pleine conscience s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels et est pratiqué autant chez les enfants que chez les adultes. Ainsi, ce travail peut être adapté à tous, quels que soient l’âge, la situation professionnelle ou personnelle.

L’apprentissage de ces réflexes chez l’enfant a pour but de l’aider à mieux pouvoir faire face aux situations difficiles de la vie et à vivre moins de blessures. D’ailleurs, il est désormais facile pour les parents de trouver sur internet des exercices conçus spécialement pour les enfants, comme la méditation de la grenouille.

 

Quels sont les bénéfices du travail de Self, de présence à soi et de compassion ?

Ce sont des outils efficaces pour apprendre à se sentir mieux dans sa peau, mieux gérer le stress et bénéficier d’une vie plus saine . Pour les enfants et les étudiants, ils contribuent également à l’augmentation de leurs compétences et de leurs apprentissages. Les professionnels y ont recours pour accélérer le processus de retraitement des traumas et gérer les conflits .

Mieux gérer le stress pour bénéficier d’une meilleure santé

Ces pratiques sont une arme redoutable pour gérer les angoisses. Plusieurs outils existent, comme la pleine conscience qui entraîne notre corps et notre système nerveux à mieux résister au stress. Ils permettent de moins le subir et de récupérer plus rapidement. En plus de nous rendre résistants face aux angoisses, ces méthodes nous permettent d’être plus résilients, d’éliminer le stress et de ne pas le garder en soi, réduisant ainsi largement les risques de dépression ou de burnout. La stimulation du système parasympathique de notre système nerveux diminue considérablement le niveau de stress au quotidien. Par conséquent, la personne aura une meilleure santé, un bon fonctionnement du système immunitaire, une vie pleine de satisfaction.

Augmenter les compétences et la capacité d’apprentissage des enfants

Les outils de Self et de pleine conscience utilisés pour les enfants ont pour but de nettoyer leurs peurs ou d’accroître leurs compétences. Il peut s’agir de l’utilisation d’une métaphore, d’un conte de fées, de méditation, de self-coaching et/ou de sessions d’hypnose. Bien entendu, l’enfant doit être volontaire dans la démarche afin d’éviter un conflit intérieur.

Certaines histoires ont pour mission d’augmenter le niveau de mémorisation. Quant aux étudiants, grâce à certains outils, ils peuvent désormais contrôler leur stress. Dans tous les cas, le but de ces exercices est de favoriser l’apprentissage, la capacité de mémorisation et la gestion du stress chez les étudiants et les enfants.

Accélérer la démarche de retraitement des traumas pour les professionnels

Par le biais de ces méthodes, les professionnels de l’accompagnement, de la santé mentale et de la santé accélèrent le processus de retraitement des traumas, notamment des traumas complexes. À titre d’information, les traumas complexes se définissent comme des traumas répétitifs et qui durent longtemps (de quelques semaines à quelques années). La durée s’explique par la détérioration de la connexion à soi, voire même son absence durant l’enfance ou sur une longue période. Ainsi, les professionnels cherchent à rétablir cette connexion pour créer des ressources et les faire perdurer dans le temps.

Gérer les conflits

Lorsqu’un conflit éclate, quelle qu’en soit la cause, les parties prenantes entrent souvent dans un état d’énervement et de colère. Nul n’arrive à se mettre à la place de l’autre pour amoindrir la tension. Si l’on parvient à entrer dans un état de Self et de compassion, on a tendance à être plus serein et à pouvoir prendre du recul face à la situation. Grâce à la prise de conscience, l’individu s’entraîne progressivement à se détacher du moment et se désidentifier de ce qu’il est en train de vivre. Le but est d’instaurer un ensemble d’outils pour entraîner son système parasympathique.

Pour arriver à cet état, il existe différentes solutions : l’acupression, l’hypnose, la médecine chinoise, la respiration, certains exercices physiques, la méditation… Elles sont efficaces pour activer le système parasympathique, et produire des hormones de bien-être et de relaxation .

Combien de temps est nécessaire pour apprendre à maîtriser ces différents outils ?

Avec l’avancée des technologies, l’apprentissage de ces pratiques se fait rapidement et est à la portée de tous ! Toutefois, certaines personnes manquent de motivation pour les pratiquer quotidiennement. Chez iepra, nous avons fait un choix de méthodes et d’outils que nous avons constaté être pratiques pour les professionnels, faciles à apprendre pour les adultes et les enfants, efficaces dans le cadre de la thérapie ou en auto-coaching, et que nous avons trouvé simples à intégrer avec n’importe quelle approche ou pratique. Vous trouverez nos formations sur https://academy.iepra.com, le module “Self, Présence et Compassion”, ou dans nos formations sur www.iepra.com.

Ainsi, même s’il est possible d’apprendre tout seul ces techniques, l’idéal est de suivre des formations pour apprendre comment rester zen et serein dans n’importe quelle situation de la vie.

Exemples d’exercices et d’outils de Self

Pour mieux gérer les conflits et parvenir à rester zen pendant les moments de tension, le travail de Self propose plusieurs exercices. Parmi eux, notons, par exemple, la cohérence cardiaque et la visualisation. Il est évident que l’acquisition de ces réflexes exige un apprentissage. Passons en revue quelques exercices et leurs avantages.

La cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque est un type de respiration dont le principe est d’instaurer un rythme cardiaque précis. Ce rythme a été pratiqué depuis des milliers d’années, et il est  aujourd’hui scientifiquement prouvé qu’il a un effet direct et rapide sur le système nerveux. Vous pouvez fermer les yeux ou les garder ouverts, selon votre préférence.

Grâce à ce mode de respiration, les battements du cœur atteignent ce rythme, le passage du sang au niveau des veines et des artères se fait à une certaine vitesse, stimulant la production des hormones de relaxation : les endorphines et la sérotonine.

Quels sont les bénéfices de la cohérence cardiaque ? Elle permet de réduire le niveau d’angoisse, et nous évite des épisodes de dépression. Elle est également efficace pour entraîner le nerf vague à être plus résistant au stress. Ainsi, la pratique quotidienne de cet exercice permet au corps de faire face au stress ou de s’en débarrasser rapidement (l’idéal est de réaliser trois séances de cinq minutes par jour). En effet, en cas d’angoisses, l’inconscient exécute spontanément cet exercice et utilise les bénéfices de la respiration pour éliminer le stress.

La visualisation

La visualisation fait également partie des exercices efficaces, mais elle offre une dimension additionnelle : c’est elle qui nous aide à nous focaliser sur un état d’esprit de compassion. Il faut souligner que chacun de nous détient cet état de compassion, mais que la vie et notre histoire personnelle nous bloquent parfois la connexion avec lui. Pour se reconnecter avec cet état de compassion par la visualisation, la meilleure façon est d’accroître progressivement,  en crescendo, la compassion. 

La focalisation des pensées

Il arrive que plusieurs pensées envahissent notre esprit et influent négativement sur notre état. Pour nous aider à focaliser nos pensées, l’idée est de faire de la respiration. En plus de cet exercice, l’astuce est de concentrer son attention sur sa langue et l’immobiliser pendant quelques secondes. Cela permet une relaxation immédiate de l’abdomen, tout en calmant les pensées.

Pour profiter davantage de ces bénéfices, on peut les associer avec la stimulation de points d’acupression, l’EFT, le SEB, le Remap et le TAT.

Alors, est-ce que ça vaut la peine d’y consacrer du temps?

Notre mode de vie engendre de plus en plus de stress, par l’augmentation permanente des demandes de notre attention, la rapidité de l’information et des interactions, l’environnement actuel où chacun est sans cesse sollicité et passe donc inévitablement en mode de stress…

Notre capacité à rester zen et à revenir dans un état de recul et de présence semble plus important et pourtant plus difficile que jamais. On imagine à quel point c’est d’autant plus vrai pour les enfants et les jeunes !

Le but de notre article est de vous apporter la bonne nouvelle qu’il est non seulement possible d’augmenter notre capacité de résilience et notre sérénité, indépendamment de notre entourage, mais que le développement des réflexes de reconnexion à cet espace en nous qui est spontanément en compassion et capable de prendre du recul est aussi hautement bénéfique pour tout notre système et nos relations.

Nous vous invitons à découvrir plusieurs vidéos sur notre blog pour vous en inspirer !

Et bien sûr, n’hésitez pas à nous laisser des commentaires pour partager votre pratique, vos expériences avec les outils que nous proposons, vos questions…

Mots-clés :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi les articles suivants

Qui se cache derrière les étudiants iepra ? 1.3

Qui se cache derrière les étudiants iepra ? 1.3

La fin de l’année approche pour nos étudiants de première année ! Comment ont-ils vécu cette première année de formation chez iepra ? (Saison 1 – épisode 3 – 8 minutes) Au mois de mai dernier, nous vous avions partagé le parcours de trois de nos étudiants de première...

L’activité physique améliore la qualité du sommeil !

L’activité physique améliore la qualité du sommeil !

Nous savons tous que l’activité physique est bonne pour la santé, qu’elle prévient certaines affections ou en réduit grandement les risques. D’ailleurs, l’Organisation Mondiale de la Santé en promeut les bienfaits, validant non seulement la véracité des actions de...

restez informés de nos publications et informations

Abonnez-vous à notre newsletter

Pin It on Pinterest

Share This