Comment l’autocompassion, l’EFT et le SEB modifient-ils le cerveau et le système immunitaire ?

22 mars 2021

Non seulement le système immunitaire est nécessaire pour réparer et entretenir le cerveau tout au long de la vie, mais les cellules de notre système font également plus que combattre les agents pathogènes : elles jouent un rôle important dans la fonction des cellules souches et sont donc essentielles pour maintenir l’homéostasie et se remettre d’une blessure.

Ainsi, lorsque nous aidons nos clients à surmonter des états émotionnels résultant dexpériences passées ou de blessures, lorsqu’ils parviennent à remplacer les habitudes et les réponses automatiques basées sur ces expériences et certaines attitudes autodestructrices par des pensées et des actions nourrissantes axées sur la croissance, leur système immunitaire peut à nouveau se concentrer sur sa fonction la plus importante : protéger leur organisme et garantir l’entretien et la réparation de celui-ci.

Existe-t-il un lien entre le cerveau et le système immunitaire ?

Une découverte étonnante a été faite par des chercheurs de l’école de médecine de l’Université de Virginie : ils ont trouvé des preuves indiquant que nos pensées et nos sentiments (notre neurochimie) pourraient affecter notre santé globale. Cette découverte révolutionnaire pourrait avoir des implications importantes sur notre compréhension des interactions entre le cerveau et le système immunitaire, via des vaisseaux que l’on croyait auparavant inexistants

Le fait que de tels vaisseaux n’aient pas été détectés lorsque le système lymphatique du corps humain a été minutieusement cartographié est surprenant en soi, mais le véritable impact de cette découverte réside dans les effets qu’elle pourrait avoir sur l’étude et le traitement de maladies neurologiques telles que la fibromyalgie, le syndrome de fatigue chronique, l’autisme, la maladie d’Alzheimer, la polyarthrite rhumatoïde, l’athérosclérose, la sclérose en plaques et le lupus.

Quant à la façon dont les vaisseaux lymphatiques du cerveau ont réussi à passer inaperçus tout ce temps, Kipnis les décrit comme « très bien cachés » et a noté qu’ils suivaient un vaisseau sanguin majeur jusque dans les sinus, une zone difficile à imager. « Ils sont si près du vaisseau sanguin que vous les manquez », dit-il.

Comment fonctionne ce lien étroit ?

La mise en évidence de cette corrélation pourrait permettre de mieux comprendre la manière dont l’inflammation commence à se créer et son degré de responsabilité dans l’apparition de certaines maladies. Lorsque le système immunitaire est affaibli ou son action inhibée et que l’inflammation augmente, deux résultats sont possibles : soit une nouvelle maladie est activée dans le corps, soit les symptômes d’une maladie existante sont exacerbés.

Pourquoi ? Lorsque notre corps reste en mode de survie, à travers les hormones du stress, durant de longues périodes, les fonctions d’entretien et de réparation de notre corps sont réduites au profit de la mobilisation des fonctions de survie. Ainsi, l’inflammation augmente et la fonction de notre système immunitaire est compromise.

« C’est fou, mais peut-être que nous ne sommes que des champs de bataille multicellulaires pour deux forces anciennes : les agents pathogènes et le système immunitaire. Une partie de notre personnalité peut en fait être dictée par le système immunitaire », a déclaré Jonathan Kipnis, directeur du département de neurosciences d’UVA.

La psychologie énergétique clinique peut-elle renforcer le système immunitaire ?

Cette passionnante nouvelle apportée par les scientifiques expliquerait pourquoi nous constatons des résultats étonnants avec nos clients (à la fois dans l’état psychologique général et les maladies de santé et immunitaires), lorsque nous leur faisons pratiquer le SEB©, le TRCC©, le PCC, l’EFT, le REMAP® de manière intégrée, augmentant ainsi leur capacité d’autocompassion et d’autorégulation.

Notre approche de travail simultané sur les niveaux mentaux, émotionnels et physiques, déconditionne les expériences passées (traumatiques), ainsi que les réactions et croyances basées sur ces expériences, des blessures ou des sentiments de manque. Nos clients et étudiants passent dans un état élevé de pensée, de ressenti : ils découvrent et apprennent à nourrir l’amour (de soi), la joie et la gratitude. Ces émotions élevées amènent une nouvelle façon de penser et d’être avec soi-même et les autres.

Cela crée à son tour une nouvelle chimie et cohérence cérébrale, et engendre de nouvelles connexions synaptiques qui influencent ensuite notre corps de manière très immédiate et directe.

Lorsque nous surmontons des états émotionnels qui sont des réactions à des expériences passées, traumatisantes ou limitantes, lorsque nous pouvons changer les habitudes et les programmes automatiques basés sur ces expériences et modifier certaines attitudes et croyances autodestructrices qui sont devenues une partie de la fonction cérébrale de notre pilote automatique, notre système immunitaire peut libérer des capacités pour se concentrer sur sa fonction la plus importante : protéger notre organisme, garantir son entretien et sa réparation en réduisant l’inflammation, en supprimant les tumeurs, en mobilisant les enzymes, etc.

Notre système immunitaire est nécessaire pour réparer et entretenir le cerveau tout au long de la vie, et les cellules de notre système jouent un rôle important pour maintenir l’homéostasie et se remettre d’une blessure. 

Ainsi, rappelez-vous simplement que votre cerveau et votre corps sont étroitement liés et que le système immunitaire et les cellules de votre corps écoutent ce qu’il se passe dans votre cerveau,

  • la prochaine fois que vous voyez votre thérapeute pour travailler sur des pensées, émotions ou comportements sombres et autodestructeurs (en réaction aux manques pendant l’enfance ou à un traumatisme),
  • lorsque vous faites votre respiration de cohérence cardiaque, votre autohypnose, tapotement EFT, autoéquilibrage émotionnel, TRE…
  • quelle que soit la pratique que votre thérapeute, coach, médecin vous propose pour entrer dans un état d’autocompassion, avec l’idée de créer une vie plus équilibrée, plus heureuse et un corps plus sain.

Et si vous commenciez à utiliser votre cerveau et votre système nerveux pour activer la pharmacie interne et l’armée de construction de votre corps afin de créer de l’ordre pour vous chaque jour ?

La seule prescription dont vous auriez besoin serait celle que vous pouvez vous donner dès aujourd’hui : tapotez, respirez, méditez et nourrissez des attitudes gentilles et aimantes envers vous-même et vos parties intérieures.

Une plus grande compassion et une plus grande gentillesse envers nous-mêmes et nos parties intérieures nous aident à être des êtres humains plus connectés et plus heureux. Mais c’est aussi une partie importante de la guérison, tant au niveau physique qu’émotionnel.

Voir aussi

  1. iepra : le Self Emotional Balancing (SEB©)
  2. iepra academy : auto-hypnose système immunitaire, atelier self-compassion
  3. iepra blog : articles sur les maladies auto-immunes

Références

  1. Antoine Louveau, Jonathan Kipnis, et al. Structural and functional features of central nervous system lymphatic vessels.Nature, 2015; DOI: 1038/nature14432
  2. Bäckryd et al, 2017. Evidence of both systemic inflammation and neuroinflammation in fibromyalgia patients, as assessed by a multiplex protein panel applied to the cerebrospinal fluid and to plasma. J Pain Res. 2017; 10: 515–525.
  3. Albrecht et al, 2019. Brain glial activation in fibromyalgia – A multi-site positron emission tomography investigation. Brain, Behaviour & Immunity. 75:72-83 https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0889159118302423

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi les articles suivants

Comment remédier à la solitude ?

Comment remédier à la solitude ?

Alors que les définitions courantes de la solitude la décrivent comme une situation d'une personne qui est seule (de façon momentanée ou durable), la solitude est en fait un état d’esprit. C’est une combinaison de conclusions, de pensées négatives liées à nos...

La solitude est-elle dans notre tête ?

La solitude est-elle dans notre tête ?

Nous pourrions nous contenter de dire que d'un point de vue existentiel, un peu de solitude est bon pour l'âme, et que c'est une partie inévitable de l'expérience humaine. Cependant, l’isolement a tendance à nous faire souffrir et bien que les sentiments indésirables...

restez informés de nos publications et informations

Abonnez-vous à notre newsletter

Pin It on Pinterest

Share This