Pourquoi est-il bon pour la santé de prendre des vacances ?

27 juin 2022
j

Auteur: Blog iepra

…Et comment faire une « vraie » pause… ?!

La vie est devenue plus stressante. Nous passons souvent d’une échéance à l’autre, sans faire de pauses. Mais cette agitation constante peut s’avérer mauvaise pour notre santé mentale et notre productivité. C’est pourquoi il est si important de se détendre, prendre des vacances mentales et se ressourcer complètement.

« Le travail fait tellement partie de nos identités que tout ce qui s’y heurte ou le défie peut créer des problèmes. Nous savons que notre satisfaction à l’égard de notre vie au travail peut avoir un effet sur notre satisfaction globale à l’égard de la vie. La recherche suggère que vous gagnez plus en productivité que le temps que vous prenez pour faire une pause ou recharger », nous dit le Dr David Ballard, psychologue et directeur à l’American Psychological Association.

Prendre des vacances ne veut pas nécessairement dire qu’il faut partir à l’aventure sur le Mékong ou parcourir la Route 66 à travers les États-Unis… Ce genre de voyages peut parfois nous laisser plus épuisés après qu’avant ! Mais une vraie pause doit inclure des moments où l’on ne pense pas au travail. 

En réalité, nous devrions planifier régulièrement des moments de récupération et de ressourcement afin de revenir au niveau de fonctionnement « normal » de notre organisme et de notre psychisme.

Les effets néfastes de la culture du « répondre dès que possible »

Notre société a considérablement changé en raison des progrès de la technologie et de son influence sur notre vie quotidienne. Il nous est désormais possible de rester connectés partout et tout le temps grâce à nos smartphones et ordinateurs portables.

Soyons honnêtes, cette hyperconnectivité nous a rendu la vie plus facile à bien des égards, mais a également créé un flou entre les frontières professionnelles et personnelles. Notre culture est devenue dépendante de la technologie et a amené de nombreuses personnes à être perpétuellement connectées au monde extérieur, avec comme conséquence une modification des attentes concernant la disponibilité des uns et des autres : non seulement les employés et les indépendants sont disponibles après les heures de travail, mais les comportements problématiques (comme vérifier ses mails professionnels à toute heure) ont été normalisés.

Cette société « plus productive » est aujourd’hui en grande partie responsable de la tension psychologique et l’épuisement émotionnel qui explosent depuis quelques années.

De plus en plus de recherches ont commencé à examiner les effets de la culture du « répondre dès que possible », et soulèvent la question suivante : que signifie « perdre le temps de réfléchir » ?

La sensation de devoir être disponible en permanence et répondre à toute demande le plus vite possible provoque des sentiments intenses de culpabilité, d’inquiétude et de stress. Cela peut également avoir un impact négatif sur la position au travail et les relations personnelles.

Cette « attente » culturelle se manifeste partout : qui n’a jamais vérifié un e-mail en regardant la télévision ou répondu à un message lors d’un repas entre amis ? Il est effectivement possible de voir si l’on est en ligne sur les réseaux sociaux, et certains en profitent pour nous demander une faveur, un conseil…

Une enquête réalisée en 2021 par le Pew Research Center a révélé que 31 % des Américains ont déclaré être constamment en ligne. En comparaison, seuls 21 % des Américains avaient déclaré la même chose en 2015.

« Il y a quelques effets négatifs, à la fois mentaux et physiques, qui peuvent survenir lorsque les employés manquent d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée et deviennent victimes de la culture de l’agitation. Mentalement, l’anxiété et la dépression peuvent augmenter, ce qui pourrait conduire à l’isolement social. Physiquement, les personnes peuvent ressentir une perte de sommeil et un désintérêt pour les loisirs parce qu’ils sont trop concentrés sur le travail », déclare Peter Pirano, de Burning Tree Programs

Ce problème peut être exacerbé par la poussée de la « culture du moment », une culture de gratification immédiate.

Tout le monde a parfois besoin de s’arrêter et pourtant, de nombreuses personnes laissent leur temps de vacances inutilisé.

Que vous planifiiez des vacances à l’étranger ou chez vous, il est important de faire une pause dans le travail, la routine et les exigences de la vie afin de contrôler le niveau de stress.

Si vous apprenez à surveiller les signes indiquant que vous avez besoin de faire une pause, vous serez en mesure de planifier un congé qui vous aidera à vous sentir plus reposé et revigoré. Il faut bien vous mettre ceci en tête : vous ne vous dérobez pas à vos responsabilités. Vous prenez soin de vous afin d’avoir l’endurance nécessaire pour donner le meilleur de vous-même !

Quels sont les risques à ne pas faire de pauses ?

Le corps est conçu pour réagir à de courtes périodes de stress. Lorsque l’anxiété se prolonge et que la réponse au stress est déclenchée de manière répétée et régulière (comme cela peut arriver dans un travail stressant ou une relation conflictuelle), la situation se transforme en stress chronique, et de véritables problèmes de santé peuvent survenir.

Le stress chronique peut vous rendre plus sensible à des symptômes allant de maux de tête fréquents et problèmes gastro-intestinaux à de l’hypertension artérielle, ce qui augmente le risque de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux. Lorsque votre « charge allostatique », ou niveau global de stress, s’accumule jusqu’à un certain niveau, cela peut avoir un effet boule de neige parce que vous êtes constamment dans un état de réactivité.

À ce stade, même les événements positifs peuvent sembler accablants s’ils demandent de l’énergie pour en profiter. Votre corps n’est plus en mesure de répondre à partir d’un lieu de force et de sagesse, mais plutôt à partir d’un lieu d’anxiété ; ou alors, il se met en mode pilote automatique.

Voici les principaux signes indiquant que vous avez besoin de tirer le frein à main :

  • Changements dans les habitudes alimentaires
  • Cynisme au travail
  • Difficultés de concentration
  • Tomber malade plus fréquemment
  • Manque d’énergie
  • Manque de motivation
  • Mauvaise humeur
  • Frustration
  • Se sentir flou ou avoir les idées floues
  • Symptômes physiques tels que maux de tête ou maux d’estomac
  • Mauvaises performances au travail
  • Perturbations du sommeil
  • Consommer de la drogue ou de l’alcool pour faire face au stress
  • S’isoler de ses amis, de sa famille ou de ses collègues

En réalité, même si vous vous sentez plein d’énergie, motivé, excité, créatif et pleinement engagé au travail et dans vos relations, vous bénéficierez de vacances, car il est préférable de gérer le stress avant qu’il ne devienne accablant.

Les vacances, les journées consacrées à la santé mentale ou les soins personnels réguliers peuvent vous permettre de fonctionner au mieux.

Considérez ces pauses comme des soins préventifs !

Il est important de noter que bon nombre de ces symptômes peuvent également être les signes d’un problème de santé mentale, comme la dépression ou l’anxiété. Parlez à votre médecin ou à un professionnel de la santé mentale si ces symptômes persistent même après une pause.

L’importance de faire des pauses régulières au quotidien, durant les heures de travail

Cela peut paraître incroyable, mais les recherches tendent à démontrer qu’une personne peut rester concentrée sur une tâche de manière optimale durant 30 à 45 minutes.

Afin de rester le plus productif possible tout au long de la journée, il est conseillé de faire une courte pause toutes les heures environ. Coupez-vous complètement de tout ce qui concerne le travail (ne consultez pas vos mails professionnels, par exemple), cela vous aidera à reprendre vos tâches avec l’esprit clair : faites quelques étirements, allez prendre l’air, retrouvez des collègues pour discuter… La socialisation au travail fait partie des éléments qui favorisent le bien-être général.

Si vous traversez une période difficile et que vous vous sentez déprimé, pensez à utiliser ces pauses pour prendre soin de vous. Vous pouvez pratiquer des exercices de respiration, de la méditation, écouter de la musique, retranscrire vos pensées dans un carnet. Si vous avez le temps, offrez-vous un massage ou un soin, un lunch avec une amie

Comment les vacances peuvent-elles diminuer votre niveau de stress ?

Prendre des vacances ou même s’accorder un après-midi de congé pour obtenir un peu d’espace physique et psychologique par rapport aux exigences de la vie peut s’avérer bénéfique à de nombreux égards :

  • Promouvoir la créativité
    De bonnes vacances peuvent nous aider à renouer avec nous-même, redécouvrir nos envies et aspirations.
  • Réduire l’anxiété
    Faire des pauses interrompt le cycle du stress qui peut conduire à se sentir dépassé.
  • Conjurer le burn-out
    Les personnes qui prennent régulièrement du temps pour se détendre sont moins susceptibles de souffrir d’épuisement professionnel ou personnel.
  • Revenir à une pensée plus claire
    Le stress chronique entraîne une diminution de la créativité, des troubles de la mémoire, etc. Ainsi, la rupture du cycle du stress conduit à une réflexion plus précise et à une créativité accrue.
  • Favoriser la productivité
    Vous êtes plus efficace dans votre travail, plus disponible dans vos relations, plus énergique avec votre famille et plus apte à profiter de la vie.
  • Renforcer les liens
    Prendre le temps de profiter de la vie avec des êtres chers aide à maintenir des relations solides et à traverser les moments difficiles. Une étude a révélé que les femmes qui prenaient des vacances étaient plus satisfaites de leur mariage !
  • Promouvoir le bien-être général et vous garder en bonne santé
    Une étude a révélé que trois jours après les vacances, les plaintes physiques, la qualité du sommeil et l’humeur s’étaient améliorées par rapport à avant les vacances. Ces bénéfices étaient toujours présents cinq semaines plus tard, en particulier chez celles et ceux qui avaient pleinement profité de leurs vacances en s’accordant du temps personnel.

Les vacances soulagent le stress de manière durable. Elles représentent un réel cadeau à vous-même.

Prendre suffisamment de temps loin des angoisses du quotidien nous donne le repos dont nous avons besoin pour repartir requinqués et rechargés, prêts à faire face aux événements de la vie.

Une étude a montré qu’un « long week-end » avait des effets positifs sur le bien-être, la récupération, la fatigue et le stress perçu pendant 45 jours. La réduction de la tension était plus importante pour celles et ceux qui passaient leurs vacances loin de chez eux, mais les autres effets étaient similaires pour les personnes qui restaient à la maison.

Parfois, on n’a ni le temps ni l’argent pour prendre des vacances « formelles ». Il existe actuellement tout un tas de formules pour trouver des vacances moins chères ou d’autres manières de faire une pause à moindre coût.

Quelques astuces pour faire une vraie pause durant vos congés :

  • Partez vraiment en vacances
    Cela signifie réellement oublier votre entreprise, votre travail, les tracas, pendant la majeure partie de la journée, tous les jours, et vous rappeler pourquoi vous êtes en vacances : vous faites une pause !
  • Favorisez la lecture « détente » et non les livres pédagogiques
    Si vous avez tendance à emporter des livres en vacances pour vous améliorer au travail, échangez-les contre des livres que vous avez toujours voulu lire. Détendez-vous et laissez-vous emporter par une bonne histoire.
  • Pratiquez des « loisirs actifs »
    La marche, la natation, le golf, le vélo, le yoga, la photographie… le nombre de possibilités est infini ! Favorisez les activités à l’extérieur, cela maximisera les bienfaits de vos vacances sur votre santé mentale et physique.
  • Planifiez votre remplacement
    Si le travail ne peut pas attendre votre retour, planifiez-le et faites un transfert de tâches à un collègue. Précisez également que vous ne vérifierez pas vos e-mails et qu’on ne doit vous contacter qu’en cas d’extrême urgence. Si vous travaillez seul, organisez votre absence à l’avance.
  • Éloignez-vous de votre ordinateur
    C’est valable que vous voyagiez ou que vous restiez chez vous ! Laissez un message pour informer les gens qui vous contactent de votre absence (message sur le répondeur, en retour de mail…). On le sait tous : si l’on ouvre son ordinateur, il est difficile de ne pas répondre à certains mails ou rapidement exécuter l’une ou l’autre tâche, donc… pas touche !
  • Supprimez les notifications de votre téléphone
    Il est compliqué de se détendre si le téléphone sonne chaque fois qu’un e-mail ou message arrive. Supprimez toutes les notifications, y compris celles des réseaux sociaux, afin de pouvoir faire une désintoxication technologique et vous détendre complètement.
  • Planifiez des activités amusantes et des soins personnels
    Rien de plus efficace pour vous ressourcer pendant les vacances ! Prévoyez des activités agréables, passez du temps en contact avec la nature, lisez au bord de la piscine, offrez-vous un spa, faites du yoga face à la mer ou au pied d’une montagne…

Même si vous êtes en vacances avec votre famille ou des amis, il est important de vous réserver du temps pour vous-même, pour éclaircir vos pensées et stimuler votre créativité.

Pour conclure…

De longues périodes de stress peuvent nuire à votre bien-être physique et mental. En faisant une pause, vous donnez à votre cerveau et à votre corps une chance de se réinitialiser, de se restaurer et de s’armer face aux défis de la vie quotidienne.

Les vacances, mais aussi les séjours plus courts et les jeux (souvent plus abordables) sont d’excellentes options. De brefs intervalles lors desquels vous tournez votre esprit et votre attention vers des activités plus reposantes sont bénéfiques.

Si vous avez besoin d’un rappel des raisons pour lesquelles vous devriez prendre des vacances, revenez à cet article ! 

Et vous ? Quelles sont vos stratégies pour aller à contre-courant et vous déconnecter pendant votre temps libre ? Laissez-nous votre commentaire directement sous l’article et partagez cette publication sur vos réseaux sociaux afin de répandre la bonne parole !

Sources :

American Psychological Society, https://www.apa.org/index

Mariotti A. The effects of chronic stress on health: New insights into the molecular mechanisms of brain-body communicationFuture Sci OA. 2015;1(3):FSO23. doi:10.4155/fso.15.21

National Institute of Mental Health. 5 things you should know about stress.

Fortenbaugh FC, DeGutis J, Germine L, et al. Sustained attention across the life span in a sample of 10,000: Dissociating ability and strategyPsychol Sci. 2015;26(9):1497-1510. doi:10.1177/0956797615594896

Health Psychol Behav Med. 2014;

Verywellmind, https://www.verywellmind.com/rachel-goldman-phd-ftos-4779228

Bluecross, https://www2.mb.bluecross.ca

 

Mots-clés :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi les articles suivants

Les coups de cœur d’iepra

Les coups de cœur d’iepra

C’est devenu une petite tradition : en fin d’année, nous aimons vous partager les coups de cœur d’une partie de l’équipe d’iepra et de nos étudiants ! Un bon bouquin, une recette, un lieu ressourçant, qui n’aime pas recevoir un peu d’inspiration ? Cette année,...

Qu’apporte la pratique de la compassion au thérapeute ?

Qu’apporte la pratique de la compassion au thérapeute ?

Chaque grand accomplissement de l’humanité a d’abord débuté par un rêve, l’espoir « un peu fou » d’améliorer les choses en dépit d’obstacles apparemment incommensurables. Il en fut ainsi de la découverte du vaccin contre la rage, de la diffusion de la pénicilline, des...

restez informés de nos publications et informations

Abonnez-vous à notre newsletter

Pin It on Pinterest

Share This