Lire est bon pour la santé ! Découvrez nos conseils lecture.

20 janvier 2020

Aujourd’hui, nous avions envie de vous parler de lecture. Les bienfaits de cette activité ne sont plus à démontrer, comme tu le sais ! Dans un monde où tout va très vite, la lecture permet de prendre un moment pour soi. Personnellement, j’adore lire le soir, dans mon bain ou dans mon lit. Lire réduit le stress et aide à s’endormir. La lecture favorise également la concentration et stimule la créativité. Elle améliore la mémoire, augmente le niveau d’empathie, et de connaissances (évidemment !).

Voici les conseils lecture de l’équipe thérapeutique de iepra !

Mais savais-tu qu’elle réduit les risques de développer la maladie d’Alzheimer ou des troubles liés à la démence ? Il semblerait que les personnes qui lisent ou qui pratiquent d’autres activités cérébrales seraient un peu moins à même de développer ce genre de maladies.

Les bienfaits de la lecture auprès des enfants est également indéniable : développement de la créativité, capacité de concentration, vocabulaire, apaisement…

Si tu es un.e adepte de lecture, tu aimes certainement te promener entre les livres, feuilleter quelques pages, lire les 4e de couverture… (Tu as une librairie fétiche ??)

Mais n’est-il pas aussi sympa de recevoir des conseils lecture, de découvrir (ou redécouvrir) des ouvrages qui ont marqué d’autres personnes ?

Voici les conseils lecture de l’équipe thérapeutique de iepra ! Et si tu as de bons livres à nous suggérer, nous sommes preneurs !

Les conseils lecture de Ulrike formation therapeute psychopraticien relation aide

Room (Emma Donoghue)

Un garçon qui vit dans une petite pièce nous décrit les choses avec des mots simples de son âge. Au fur et à mesure, tu découvres que cette pièce est en fait un hangar et que son père a kidnappé sa mère à l’adolescence. À partir de là, le livre ne fait que s’améliorer. Sinistre, mais plein de douceur et d’amour. Si tu t’intéresses à la façon dont les humains se développent, apprennent et s’adaptent, Room est indispensable et simplement renversant !

Le bizarre incident du chien pendant la nuit (Mark Haddon)

Ce roman drôle, poignant et fascinant, nous amène dans le monde de ce garçon dont la malédiction et la bénédiction sont un esprit qui perçoit le monde littéralement. Pour Christopher, les interactions et les réprimandes quotidiennes ont peu de sens. Quand un jour, le chien Wellington est tué, son univers soigneusement construit est menacé. Il se met à résoudre le meurtre en suivant la logique de son détective préféré, Sherlock Holmes.

Le pouvoir de l’habitude: changer un rien pour tout changer (Charles Duhigg)

Pour les changements pour cette année 2020 !

Une petite pépite parmi les lectures sur le changement. Duhigg nous donne la clé des habitudes pour réaliser de grandes choses que nous n’aurions pas pu imaginer.

En couvrant la guerre en Irak, le journaliste du New York Times a suivi une expérience inhabituelle à Kufa. Situé à une heure de Bagdad, le major de l’armée essaye d’arrêter les émeutes. Le major a laissé entendre que l’armée américaine a prêté une attention particulière à l’étude de la formation et de la modification des habitudes. Il est essentiel de comprendre les principaux déclencheurs qui les sous-tendent.

Les conseils lecture de Yves formation therapeute psychopraticien relation aide

Sleeping beauties (Stephen King)

Sleeping beauties est une longue réflexion sur l’agressivité naturelle de l’homme en lien avec la place de la femme. Sur un fond fantastique de multivers et de chamanisme, ce livre nous emmène dans les méandres de l’âme humaine. To be or not to be.

La soif (Jo Nesbo)

Dernier thriller de cet auteur scandinave reconnu pour un descriptif très poussé de l’âme humaine. Des personnages torturés, hauts en couleur, qui évoluent au fur et à mesure des romans qui se suivent, mais ne se ressemblent pas. Un réel plaisir, tant sur le plan de l’écriture que des aspects psychologiques et des atmosphères sombres et belles.

La chute des géants (Ken Follett)

Sur un fond historique de 1e guerre mondiale, nous pouvons découvrir les aspects multiculturels des grandes nations européennes ou occidentales, ainsi que les luttes d’émancipation des femmes, des couches sociales ouvrières, de la lutte entre les conservateurs et les progressistes. Une véritable saga qui colore les pourquoi et les comment de cet atroce conflit qui a fait des millions de morts pour des questions économiques, de peur irrationnelle et d’orgueil. Livre intéressant également pour la psychologie de ses personnages que nous voyons évoluer et prendre conscience des tenants et aboutissants de leur éducation ou des limites de l’élitisme de classe.

Les conseils lecture de Céline celine derochette

Demain est un autre jour (Lori Nelson Spielman)

J’ai aimé ce livre qui traite avec un style léger, fluide et plein d’humour d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur… à savoir qu’il est possible à tout moment de recommencer notre vie, de réaliser nos rêves et objectifs en transcendant nos peurs et croyances limitantes ou bloquantes. Cette thématique est importante pour moi, raison pour laquelle j’ai à cœur de transmettre des techniques thérapeutiques permettant de se libérer de ses blocages, d’exprimer son plein potentiel et de vivre une vie plus sereine.

Relation d’aide et amour de soi (Colette de Portelance)

C’est le tout premier livre en développement personnel que j’ai lu et qui m’a connectée à ma passion et mission de vie. Il me touche particulièrement, car il m’a donné le fondement des qualités d’être et de cœur de la thérapeute et formatrice que je suis devenue aujourd’hui. Cet ouvrage est aussi riche en enseignements, aussi bien dans la compréhension du fonctionnement cérébral et psychique, la posture d’accompagnant, que dans la connaissance de soi.

Les conseils lecture de Laurence Laurence Raynaud

L’élégance du hérisson (Muriel Barbery)

Ce livre m’a enchantée ! C’est un hommage à ceux qui sont différents des autres et n’ont pas les clés pour s’intégrer dans un monde qui leur échappe.

Il prône la tolérance et refuse les dictats de l’apparence qui brident l’imaginaire, car au contraire, des valeurs comme l’envie d’aller vers l’autre, l’amour de l’art, le rejet des artifices, sont mises à l’honneur.

Et c’est parce qu’il est écrit avec beaucoup de tendresse et d’humour… parfois provocateur… qu’il démontre l’absurde de certains postulats qui constituent le fondement de notre fonctionnement !

Ce roman traite aussi de la légitimité et de la crise de la famille. Dans celle de Paloma, il n’y a pas d’écoute, pas de dialogue. La petite fille perd ses repères dans la construction de son identité par rapport à son père, elle lutte comme elle peut au point de vouloir mourir. Elle prend conscience de la difficulté à tracer son chemin, et en nouant un juste rapport avec les habitants de l’immeuble, elle cultive pour la première fois de sa vie une amitié, elle rencontre les sourires et les rires des gens comme si la lumière de la vie pénétrait son corps ! Elle se met à exister et découvre qu’elle peut choisir de ne pas être seule, qu’elle peut se défaire de ce profond malaise.

Ça m’a littéralement plongée dans une série de réflexions sur le « moi », sur la solitude et la fragilité humaine, sur la beauté et le désir, sans avancer de jugement ou d’interprétations qui auraient pu altérer mon envie d’explorer l’histoire – fascinante – des relations humaines.

La richesse intérieure est magnifiée et confirme que l’important reste la qualité des êtres et leur évolution. Transformer la vie à petits pas progressifs.

Je dirai malgré tout que cette vie fut belle (Jean d’Ormesson)

Au fil de mes différentes lectures de cet auteur, je m’engage sur cette passerelle entre la philosophie et la psychologie. Je prends conscience que ces 2 approches sont sœurs et qu’elles sont impliquées dans les sciences humaines comme les neurosciences cognitives.

Plus particulièrement avec cet ouvrage,  je découvre une méditation sur le temps, sur les métamorphoses intimes et sociales, sur ce qui reste intact et ce qu’il faut accepter de perdre. En évoquant la vie, l’amour, le goût du bonheur, la gratitude, ce livre m’a aidée à m’affranchir de la peur de mourir en admettant ma condition de mortelle et à prendre conscience que pour être accomplie et épanouie, une part de moi se doit d’être holistique, unitaire et réconciliée.

Et toi ? À toi la parole !

Voilà une jolie sélection, pas vrai ! De quoi compléter nos bibliothèques… Et toi ? Y a-t-il des livres qui t’ont ému.e aux larmes ? Que tu as trouvés exceptionnels ? Que tu penses que tout le monde devrait lire ? Si ça te dit de nous les partager, tu peux commenter ce texte dans les commentaires ci-dessous afin que tout le monde profite de ces conseils !

À très bientôt et… bonne lecture !

Ulrike et toute l’équipe de iepra

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi les articles suivants

Les “Live” de iepra

Live du 3 avril 2020 Le moment bien-êtreLive du 6 avril 2020  Live du 1 avril 2020 Je suis cool, pourquoi suis-je fatigué.e?Live du 31 mars 2020 et quand la vie reprend...Live du 30 mars 2020 Le moment de se faire du bienLive du 28 mars 2020Live du 27 mars 2020...

L’accompagnement des enfants anxieux

Par Yves Wauthier-Freymann Quelles sont les origines de l’angoisse chez les enfants ? La thématique des enfants anxieux me tient à cœur parce que j’ai été moi-même un enfant maltraité, ma famille avait une histoire compliquée. J’ai observé qu’il y avait plusieurs...

restez informés de nos publications et informations

Abonnez-vous à notre newsletter

Share This